Les études de l'observatoire

Retour à la liste

Etudes de l'Observatoire : Veille

La blockchain expliquée... en moins de 100 mots


J’ai récemment assisté à un séminaire au cours duquel le concept de chaîne de blocs, ou blockchain, a été expliqué. A l’issue de la séance, en sortant de la salle, j’ai entendu un participant dire à son collègue : « Je ne suis toujours pas sûr de savoir précisément ce qu’est la blockchain... ».

Bon nombre d’entre nous savent que la chaîne de blocs est un sujet d’actualité brûlant. C’est un thème révolutionnaire, qui monte en puissance.

Il est peut-être au cœur de votre argumentaire éclair...

Mais imaginez maintenant qu’on vous arrête en plein milieu de votre démonstration pour vous demander : « Très bonne présentation, mais pouvez-vous m’expliquer comment cela fonctionne concrètement ? ».

Voici comment je m’efforce d’expliquer l’intention première de la chaîne de blocs en moins de 100 mots.

C’est sûrement plus compliqué que cela, non ?
Oui, mais pas tant que ça au niveau du concept. Les choses se compliquent quand on le met en œuvre et qu’on tente d’en retirer de la valeur. L’exemple ci-dessus sera bien évidemment jugé trop simpliste pour certains, mais il peut constituer un point de départ pour d’autres.

Dans un environnement traditionnel, des tiers de confiance servent d’intermédiaires aux transactions financières. Si vous envoyez un jour de l’argent à l’étranger, vous passerez par un intermédiaire, en général une banque. La transaction ne sera normalement pas instantanée (et pourra prendre jusqu’à 3 jours), et l’intermédiaire prélèvera une commission pour ses services, sous forme de frais de conversion au taux de change ou autres.

La technologie de chaîne de blocs originale est libre de droits et offre une alternative aux intermédiaires traditionnels pour les transferts en monnaie numérique Bitcoin. L’intermédiaire est remplacé par la vérification collective de l’écosystème, ce qui offre un degré élevé de traçabilité, de sécurité et de rapidité.

Pour en savoir plus,